Catégorie dans Communiqués de presse

Communiqué


Les évènements survenus à #Valence et Guilherand-Granges sont terrifiants. Parti LEF partage l’effroi et la tristesse des agents de Pole-Emploi et des salaries de l’entreprise Faun Environnement. Nous adressons notre profonde solidarité face à ces drames aux familles, aux proches et au personnel. Merci à nos policiers pour leur professionnalisme et leur sang-froid.

Communiqué de presse Cannabis

consultation publique, un pas vers la légalisation »

François-Michel Lambert député (LEF)

Auteur de la proposition de loi du 11 juillet 2019 relative à la légalisation contrôlée de la production, de la vente et de la consommation de cannabis François-Michel Lambert député (LEF – Liberté Écologie Fraternité) a participé activement aux travaux de la « mission d’information parlementaire sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis ».
La mission lance ce mercredi 13 janvier une consultation citoyenne en ligne relative au cannabis dit récréatif.
« Cette consultation sera un premier pas important vers la légalisation du cannabis.
Elle permettra surtout de mettre fin à des postures hypocrites qui ne tiennent pas compte de la réalité avec le maintien, voire le renforcement d’un système prohibitionniste particulièrement archaïque qui considèrent encore les usagers comme des malades ou des délinquants.Que ce soit sur le plan sanitaire, sécuritaire, économique ou social, les arguments pour la légalisation sont majoritaires et l’opinion publique semble convaincue.Partisan d’une légalisation contrôlée par l’Etat, j’invite mes concitoyens à répondre au questionnaire et à se mobiliser pour qu’enfin sur cette question, notre pays puisse avancer. » déclare le député Francois-Michel Lambert

Contact 0611740407

Question au Gouvernement – Convention citoyenne pour le Climat

françois-michel lambert

Question au Gouvernement

Au nom du groupe Libertés et Territoires je tiens à saluer la mémoire de l’ancien Président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, qui nous permet à nous, parlementaires, d’être plus libres dans notre action. Et lui, élu de Chamalières, de ne jamais oublier l’expression des Territoires.

Aujourd’hui Journée mondiale du Climat, nous devons rappeler plus que jamais la menace bien réelle du réchauffement climatique et la nécessité d’agir pour en limiter les effets. 

C’est l’ambition portée par la France depuis la COP21, il y a juste 5ans. 

Le Président de la République a voulu mettre en place une Convention Citoyenne pour le Climat. Pendant neuf mois, 150 personnes ont travaillé pour proposer des mesures concrètes.

Ces propositions devaient nous être transmises « sans filtre » – c’était la promesse du Président de la République le 25 avril dernier, promesse qu’il n’a pas tenue.

Tout au long de l’été, les déclarations du Gouvernement se sont multipliées pour écarter des mesures, ou affaiblir les unes après les autres.

Le pouvoir législatif, a été trop peu associé. Les territoires eux ne l’ont pas été. Ni les maires, ni les élus locaux. Pas plus les citoyens, associations, entreprises.

Or vous le savez Madame la Ministre, l’écologie doit être partagée, elle doit s’inscrire dans cette France des territoires, c’est un gage d’efficacité.

Le risque est majeur d’une rupture de confiance entre les gouvernants nationaux et les Français. 

Seule l’écologie des territoires permet de tisser ses liens de confiance.

Alors je conclurai en disant que si aucun gouvernement n’a su anticiper la crise du COVID19, par contre tous les gouvernants savent que nous devons anticiper pour éviter la catastrophe du dérèglement climatique. 

A condition d’aller plus vite, plus loin, plus fort.

Madame la Ministre, nous avons besoin d’associer les élus locaux et les forces vives de l’Etat, les parlementaires pour mobiliser notre Pays.

Comment allez-vous assurer cette co-construction qui permettra à la France, 5ans après la COP21, de reprendre le flambeau de la lutte contre le dérèglement climatique ?

Communique de Presse de Liberté Égalité Fraternité (LEF)

Communique de Presse de Liberté Égalité Fraternité (LEF)

« Liberté, Écologie, Fraternité et Territoires – Rencontre avec le Premier Ministre »

Paris, le 20 novembre 2020

Dans le cadre de la gestion de la pandémie COVID-19, du confinement et en vue du déconfinement, le Premier Ministre Jean Castex a réuni par Visio-conférence une trentaine de présidentes et présidents des forces politiques, François-Michel Lambert, député, était présent au titre de co-président de LEF (Liberté Ecologie Fraternité).

Le 2eme confinement décidé sans aucune concertation par le Président de la République, et mis en œuvre par le Premier Ministre a créé beaucoup de défiance dans notre société, notamment sur la fermeture des commerces dits « non-essentiels » (terme utilisé par le gouvernement) et les instructions et contre-instructions du gouvernement qui s’en sont suivies. 

A LEF nous avons critiqué cette gestion chaotique qui a amené une grande partie de la population à glisser dans la défiance des dirigeants de la Nation. 

Cependant nous voulons toujours être force de propositions et en ce sens François-Michel LAMBERT, coprésident, a présenté les recommandations de LEF suivantes pour le déconfinement et au-delà préserver les plus défavorisés de notre société (10 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté) :

– Retour des emplois aidés, comme LEF le demande depuis plus de 2 ans. 250.000 à 300.000 personnes bénéficiant d’une activité d’utilité sociale au bénéfice de l’intérêt commun

 Triplement de l’aide prévue pour les associations pour le porter à 100 Millions d’euros. Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat à l’économie sociale et solidaire annonce le risque de disparition de 30.000 associations, souvent le dernier lien social pour certains de nos concitoyens

– une relance économique fondée sur la puissance des marchés publics, par une politique de transformation des appels d’offre fondés sur des solutions et des réponses environnementales et d’économie circulaire 

–  Concertation avec le corps enseignant et les parents d’élèves et moyens supplémentaires pour mettre en œuvre une véritable la continuité pédagogique 

– une politique de régularisation des sans-papiers, en commençant par la fermeture des Centres de Rétention Administrative (CRA).

– La nécessité de renforcer la sécurité sanitaire en particulier des plus fragiles tout en préservant les libertés publiques

– La création d’une fonction logistique au sein du gouvernement pour apporter l’expertise manquante dans la gestion de la crise et la reprise économique.

Contact : 0611740407

Lien site LEF : www.lefterritoires.org