Question au Gouvernement – Convention citoyenne pour le Climat

Question au Gouvernement – Convention citoyenne pour le Climat

françois-michel lambert

Question au Gouvernement

Au nom du groupe Libertés et Territoires je tiens à saluer la mémoire de l’ancien Président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, qui nous permet à nous, parlementaires, d’être plus libres dans notre action. Et lui, élu de Chamalières, de ne jamais oublier l’expression des Territoires.

Aujourd’hui Journée mondiale du Climat, nous devons rappeler plus que jamais la menace bien réelle du réchauffement climatique et la nécessité d’agir pour en limiter les effets. 

C’est l’ambition portée par la France depuis la COP21, il y a juste 5ans. 

Le Président de la République a voulu mettre en place une Convention Citoyenne pour le Climat. Pendant neuf mois, 150 personnes ont travaillé pour proposer des mesures concrètes.

Ces propositions devaient nous être transmises « sans filtre » – c’était la promesse du Président de la République le 25 avril dernier, promesse qu’il n’a pas tenue.

Tout au long de l’été, les déclarations du Gouvernement se sont multipliées pour écarter des mesures, ou affaiblir les unes après les autres.

Le pouvoir législatif, a été trop peu associé. Les territoires eux ne l’ont pas été. Ni les maires, ni les élus locaux. Pas plus les citoyens, associations, entreprises.

Or vous le savez Madame la Ministre, l’écologie doit être partagée, elle doit s’inscrire dans cette France des territoires, c’est un gage d’efficacité.

Le risque est majeur d’une rupture de confiance entre les gouvernants nationaux et les Français. 

Seule l’écologie des territoires permet de tisser ses liens de confiance.

Alors je conclurai en disant que si aucun gouvernement n’a su anticiper la crise du COVID19, par contre tous les gouvernants savent que nous devons anticiper pour éviter la catastrophe du dérèglement climatique. 

A condition d’aller plus vite, plus loin, plus fort.

Madame la Ministre, nous avons besoin d’associer les élus locaux et les forces vives de l’Etat, les parlementaires pour mobiliser notre Pays.

Comment allez-vous assurer cette co-construction qui permettra à la France, 5ans après la COP21, de reprendre le flambeau de la lutte contre le dérèglement climatique ?

nicolas delaire

Laisser un commentaire